« Sous le titre Histoire anecdotique de nos boissons, la Nouvelle Revue neuchâteloise propose un tour d’horizon du Moyen-Age à la Belle Epoque. L’ouvrage tout frais sorti des presses de Gasser Media, au Locle, était présenté fin février dans un salon de l’hôtel DuPeyrou, à Neuchâtel.»

L’Impartial était de la partie, et retrace ce lancement. Un grand merci à Léo Bysaeth pour ce bel article à lire ici! 

Les Big Data, cela vous paraissait abstrait ? Voici comment en faire de l’art visuel – et un livre !

 

Un millier de couvertures, toutes différentes, conçues par un algorithme autonome. Bienvenue dans l’immense champ des possibles du monde numérique.

« 03 DATA ENTREPRENEURS », de Xavier Comtesse, Florian Németi et Julien Huang traite du vaste potentiel des Big Data. Les Éditions G d’Encre ont voulu que la forme rejoigne le fond et ont demandé aux équipes créatives de Gasser Media de plancher sur un concept.

Notre directeur artistique a donc choisi de transcrire l’univers des données de façon visuelle grâce à du Design Génératif. Son but avoué : exprimer la poésie (relativement) cachée des données.

Un algorithme est un végétal comme les autres

Le design génératif se base sur des principes prédéfinis : couleur, mouvement, ou encore quantité et type de mots. À partir de ces directives, le graphisme réagit et évolue de façon autonome, comme un organisme indépendant !

Pour générer la couverture de « 03 DATA ENTREPRENEURS », les données ont été codées pour qu’elles prennent en fin de compte la forme d’un arbre. Un symbole fort pour ce livre : la connaissance, la structure de l’ouvrage, mais aussi les branches des « it-maps », les cartes qui relient visuellement des nuages de données ou de mots-clés.

Pour faire un clin d’œil à l’univers du digital, le directeur artistique a opté pour des couleurs en code « RVB » – utilisée en web. Le tout a été imprimé sur les presses digitales de Gasser Media.

Regarder les nuages… et voir des données !

La couverture de l’ouvrage matérialise un concept abstrait, puisqu’elle structure des données jusque là non-organisées. D’ailleurs les coauteurs de « 03 DATA ENTREPRENEURS » soulignent clairement l’enjeu que cela représente pour les entrepreneurs. (D’ailleurs, pensez à engager un Data Scientist!)

Unique, cette couverture à la vie propre rejoint une forme d’art visuel. L’exercice reste subtil, on ne le voit que par confrontation des exemplaires.

« 03 DATA ENTREPRENEURS », coécrit par Xavier Comtesse, spécialiste en innovation, Florian Németi, directeur de la Chambre neuchâteloise du commerce et de l’industrie, et Julien Huang, mathématicien, fait suite à « 01 MANUFACTURE » et à « 02 LES LEVIERS DE CROISSANCE A L’ÈRE DE L’ÉCONOMIE NUMÉRIQUE », trilogie dédiée à l’analyse des opportunités liées à l’évolution digitale.

18ème journée internationale du marketing horlogerAujourd’hui a lieu la 18ème journée internationale du marketing horloger, à La Chaux-de-Fonds. A cette occasion, les organisateurs de la manifestation ont invité Raphael Gasser à présenter comment mettre en scène le design dans le monde digital  à l’heure actuelle. En effet, il devient nécessaire maintenant pour les marques de valoriser leur image sur les tous les supports, tous les terminaux, tous les réseaux. Le design et le graphisme doivent pouvoir s’adapter facilement aux exigences de chaque support : de la haute définition pour l’impression, de la basse définition dans un format précis pour tel réseau social, une image en 3D pour l’application iPad de la marque dédiée, etc.

Comment gérer correctement tous ces impératifs et avoir la bonne image au bon moment ? Raphael Gasser donnera quelques pistes pratiquées par Gasser Media lors de sa présentation.

 

 

Mardi, nous avons fait le déplacement à Paris pour assister au premier Salon cross-média publishing : au programme, gestion multi-canal des documents, publication automatisée, communication multi-support, livre numérique et innovant !

Beaucoup de choses intéressantes dans ces domaines innovants de la communication et du média. Nous avons rencontré de nombreux confrères qui , comme nous, ont fait le pari de l’impression numérique à la demande et de la personnalisation d’imprimés.

Un voyage intéressant à tout point de vue !

 

 

 

 

Un brin de nostalgie…

Une petite odeur de nostalgie flotte dans l’air lorsqu’on tourne les pages du grand cahier…  c’est émouvant et intéressant de découvrir ces documents, qui témoignent de la longue tradition de l’impression dans la famille Gasser.

Au dessous, le grand cahier contenant la liste des ouvriers, qui débute en 1946 sous le nom de l’Imprimerie Gasser, tenu à jour jusqu’en 2008.

A gauche, des documents administratifs et comptables des années 1950, ou l’on apprend que le salaire d’un ouvrier qualifié était de 75 fr la semaine.

A droite un magazine, relatant l’obtention du diplome SEGRA par Louis-Georges Gasser, en 1984, et un calepin (date inconnue) avec le logo de l’époque.

Aujourd’hui, l’entreprise imprime toujours, mais sur les machines les plus innovantes de notre époque !