SalentoCritiqué en Suisse par certains immigrés du Salento, Giovanni Sammali et son roman, toujours accompagnés du duo Terracata, ont été très bien accueillis dans les Pouilles. 400 personnes ont suivi les trois présentations des 21, 22 et 23 novembre. Portrait sur La Première lundi 8 décembre à 15h dans «Détours», de Madeleine Caboche.

Le Locle, 4 décembre 2014 | Entre l’Aula des Jeunes-Rives de l’Université de Neuchâtel le 2 juin, et l’Université du Salento (Pouilles, I) le 21 novembre, le roman Salento – Destination cancer de Giovanni Sammali est devenu SOS Salento – Paradiso perduto ? Première co-édition des Editions G d’Encre avec un éditeur italien (Lupo Editore), la version italienne du livre a été présentée le troisième week-end de novembre à Lecce, Marittima et Salve, village d’origine de l’auteur. Accompagné comme au Salon du Livre de Genève en mai puis lors des présentations en Suisse par les chants du duo Terracata, l’expédition a été très bien accueillie, ainsi que le mot transmis par l’éditeur Louis-Georges Gasser.

« Ceux qui sont au fait de la gravité de la situation et des records inexplicables de cancers du poumons, ceux qui bataillent depuis des années pour exiger des opérations d’assainissement, eux saluent l’écho différent que le roman donne à ce drame invisible. Ceux qui n’en avaient pas encore mesuré l’ampleur m’ont remercié d’oser mettre le doigt sur cette réalité douloureuse et angoissante, pour permettre de mieux l’affronter », rapporte Giovanni Sammali, revenu très ému d’un périple qu’il appréhendait après les critiques essuyées en Suisse auprès de certains compatriotes l’accusant de vouloir nuire à son pays, d’exagérer, de menacer l’essor touristique de sa région.

Parmi les principaux invités aux débats-présentations, l’anthropologue de l’Université du Salento Eugenio Imbriani, la doctoresse Cristina Mangia, du centre de science de l’athmosphère et de l’environnement du CNR de Lecce, la journaliste de La Repubblica Mara Chiarelli, le sociologue et activiste écologiste Luigi Russo, le docteur Cosimo Negro, président du Comité pour la santé et l’environnement de Salve, ainsi que le syndic de la petite ville, qui bien que fâché par la couverture macabre du livre en français (une plage du Salento avec le logo radioactif posé dessus), a signé la préface italienne. Et affirmé lors de la présentation : « Je suis avec les Brigades du Salento ! » (groupe de quatre jeunes dont le roman raconte les éco-attentats visant à interpeler le monde).

L’actualité reste brûlante dans les Pouilles, puisque le procès contre des dirigeants de l’Ilva, aciérie qui vaut à l’Italie une mise en demeure de l’Union européenne pour violation constante de la Loi Seveso sur les émissions de dioxine, s’est ouvert le jour de la présentation du livre à Lecce ! Et que depuis le retour en Suisse de l’auteur et de Terracata, l’offre de rachat par Arcelor Mittal du géant qui empoisonne Tarente fait débat. Qui assainira le site si contaminé ?

Jeudi 11 décembre, 16h à 22h, Cave du Rocher, La Chaux-de-Fonds : soirée livre et vin (Jacques Disner, Cave à Polyte). Entrée libre. Dégustation et discussion gratuite.

Plus d’information sur le livre :

Salento 2014 : Destination cancer / Giovanni Sammali – Editions G d’Encre, 2014 – 170 pages
ISBN 978-2-940501-28-1
CHF 24.-

 

En voiture Simone ! Comprendre l’énergie grise explique en 30 minutes pourquoi l’évidence est parfois trompeuse !

Faire une geste écologique en achetant une voiture plus propre n’en est finalement plus forcément un… Cet ouvrage initie une réflexion intelligente sur la construction des automobiles récentes, souvent très économes en émission de gaz, mais gourmandes en énergie grise. Lucien Willemin en débusque chaque parcelle cachée dans tous les objets liés à la voiture, depuis la plus petite soupape jusqu’à la construction des parkings souterrains !

Ce petit ouvrage suscite l’intérêt, tant en librairie que dans les médias. Allez-vous prendre 30 minutes pour changer votre vision du monde ?

 

Revue de presse :

 

En voiture Simone ! Comprendre l’énergie grise, de Lucien Willemin – Editions G d’Encre – avril 2013 – (ISBN 978-2-940501-22-09)

 

 

 

 

Les petits matins : Aïcha Brugger

Chômage – petit recueil de préjugés : un ouvrage au look rafraichissant pour démonter les clichés habituels de tout un chacun vis à vis des chômeurs !

Aïcha Brugger, permanente à l’Association pour la Défense des chômeurs du littoral neuchâtelois (ADCN), était l’invitée de George Pop ce matin, pour expliquer la démarche collaborative de cette expérience particulière, où chacun a donné de son temps pour créer un livre !

Pour réécouter l’émission, podcastez-la sur le site de la rts.

 

Entre les lignes 2 (Isaac Pante)

Isaac Pante sera l’invité demain, entre 11h et 12h, de Catherine Fattebert sur Espace 2 pour parler de Je connais tes œuvres, son premier polar publié dernièrement aux Editions G d’Encre.

La page de l’émission Entre les lignes ou vous pourrez dès midi réécouter l’émission.

Je connais tes œuvres d’Isaac Pante, Editions G d’Encre, 2012, ISBN 9782940501021, CHF 26.-

 

Entre les lignes 1 (Pierre Colin-Thibert)

Pierre Colin-Thibert était l’invité ce matin de Christian Ciocca, sur Espace 2, pour parler de son dernier ouvrage Qu’elle était verte mon absinthe, paru aux Editions G d’Encre.
Pour réécouter l’émission Entre les lignes

Qu’elle était verte mon absinthe de Pierre Colin-Thibert, Editions G d’Encre, 2012, ISBN 978-940257-96-6, CHF 28.-