Ces regards qu’on ne voit pas

Par CATHERINE FAVRE

 

 

 

 

 

Les résidants des Perce-Neige, héros d’un livre et d’une exposition.

Parce que la différence dérange, parce qu’on ne veut pas voir leurs regards bouleversants d’humanité, Patrice Schreyer en a fait les stars silencieuses de son livre, « Regarde-moi », ouvrage co-édité par la fondation Les Perce-Neige et G d’encre.

Pour réaliser cette centaine d’images en noir et blanc, touchantes, poignantes, drôles aussi parfois et toujours singulières, le photographe de Fontainemelon s’est immergé durant plusieurs semaines dans la vie des résidants des Perce-Neige. Du lever au coucher, des salles de classe aux ateliers protégés, son appareil photo est devenu le témoin complice, amical, jamais intrusif, d’un quotidien étrangement familier.

Pour ce photographe de montagne et de sports extrêmes, la démarche s’avère inédite:  » J’avais l’habitude de photographier des athlètes sous un joli ciel bleu, de montrer des hommes et des femmes dans de belles performances. Techniquement, c’est assez pointu, mais humainement plutôt vide. Aux Perce-Neige, il fallait d’abord être là en tant qu’être humain, s’asseoir dans un coin, essayer d’être avec eux, leur toucher la main, attendre qu’ils m’acceptent. Ce qu’ils m’ont donné en retour est énorme « .

L’idée d’un tel travail a germé il y a près de 20 ans, alors qu’adolescent, ce fondu de grimpe accompagnait en randonnée des jeunes handicapés mentaux pour le compte du Club alpin suisse.  » Mais j’ai dû attendre d’avoir la maturité photographique nécessaire, de trouver la bonne distance.  » Après dix ans de reportage pour des revues spécialisées, entre deux mandats pour l’industrie, entre deux voyages en Islande – sa grande passion – le Neuchâtelois propose à l’institution des Hauts-Geneveys d’offrir un peu de son temps pour réaliser une série de 40 portraits. Quatorze d’entre eux font l’objet de l’exposition « (In) différence », présentée en février dernier au péristyle de l’Hôtel de ville à Neuchâtel, et depuis jeudi, au Club 44 à La Chaux-de-Fonds.

Le livre, « Regarde-moi », s’inscrit dans une démarche quelque peu différente dans le sens où le photographe est entré dans le monde des Perce-Neige, un monde qui avec ses 26 structures décentralisées dans tout le canton, ne se résume pas aux Hauts-Geneveys et encore moins au handicap de la trisomie.

Toute la force du travail de Patrice Schreyer est là, dans ces scènes du quotidien. Ce sont avant tout des enfants, des adolescents, des adultes et des aînés qu’il photographie  » sans cacher leur handicap, mais sans angélisme non plus « . Car ce monde de rires, de tendresse et de petits drames presque ordinaires, c’est aussi le nôtre. Tel est le message délivré sans pathos, ni didactisme aucun.

REPERES

LE LIVRE « Regarde-moi », 100 photographies de Patrice Schreyer, éditions G d’encre, disponible en édition de luxe (couverture toilée, tirage de 300 exemplaires numérotés) ou en version simple.

L’EXPOSITION  » (In) différence », Club 44, La Chaux-de-Fonds, jusqu’au 19 décembre.

LE PHOTOGRAPHE Spécialisé dans les portraits d’entreprises, Patrice Schreyer, 39 ans, s’est aussi illustré dans la photographie outdoor pour la presse européenne, tout en poursuivant un travail artistique personnel (www.patriceschreyer.com/art).

 

 

In L’impartial du 10 novembre 2012

regarde-moi

 

Dans quelques semaines, sortira le livre de photographies regarde-moi, un ouvrage édité par la Fondation Les Perce-Neige, en collaboration avec les Editions G d’Encre. Patrice Schreyer, photographe, s’est immergé pendant plusieurs mois dans les différents sites de la fondation pour saisir des instants de vie quotidienne des résidents, toujours avec tact et respect.

Ce magnifique ouvrage, bientôt disponible en édition de luxe, ou non,  présente une centaine de photographies des résidents des Perce-Neige, en noir et blanc – images qui touchent, qui interpellent et qui montrent ce que la plupart des gens ne veulent pas voir. Patrice Schreyer a su se rendre invisible, pour percevoir et mettre en relief  l’humanité qui se dégage de chacun-e, quelque soit son handicap.

En attendant la sortie de cet ouvrage le 8 novembre à l’occasion d’une exposition et d’une conférence au Club 44, Patrice Schreyer a saisi les moments-clés de la réalisation de ce livre et nous propose un reportage photo sur son site.

 

regarde-moi / Patrice Schreyer (édition reliée pleine toile, numérotée) – isbn 978-2-940501-11-3 – CHF 67.00

regarde-moi / Patrice Schreyer (édition reliée plein papier) – isbn 978-2-940501-13-7 – CHF 48.00